Bulletin # 170 – édition de février 2018 

 

Merci de  diffuser ce bulletin au sein de vos réseaux.

 

En résumé:

2017 fut une année particulièrement riche en projets grâce à des collaborateurs qui croient en l’importance pour les jeunes de s’investir dans la qualité de la langue écrite en français. Nous verrons que, malgré des conditions fort difficiles pour certains de ces collaborateurs, principalement en Afrique, ils ont réussi à profiter de leur situation, parfois précaire, pour faire réfléchir leurs jeunes et leur permettre ainsi de composer des textes fort émouvants accompagnés d’illustrations, permettant ainsi d’en faire profiter la communauté que touche l’ACLJ dans une vingtaine de pays avec un contenu riche et diversifié.

 

 

L’hygiène pour la vie


La gentillesse partout dans le monde


Impossible de commenter tous les projets de 2017


Festival francophone de la poésie des jeunes


Projets pour 2018


Un projet porteur tristement d’actualité


Renouer avec l’histoire et les traditions du Magreb


Enrichir la Banque de ressources écologiques créée par des jeunes


Adieu Marcelle Lebarbé


 

Rappelons que la particularité de l’ACLJ est d’offrir aux jeunes la possibilité de s’engager dans le monde par le biais de l’écriture. C’est un vecteur qui prend toute son importance dans les projets partagés avec nos collaborateurs.

 

 N‘hésitez pas à nous contacter pour nous faire part d’un projet que vous aimeriez mettre en place avec vos jeunes ; nous serons ravis d’apporter notre contribution. info@projetjeunesse.org

 

Pour accéder au bulletin complet, cliquez.

 

2018

La gentillesse est partout dans le monde.  C’est ce qu’ont voulu transmettre comme message des centaines de jeunes dans plusieurs pays d’Afrique, d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Amérique du Sud par le biais de toutes sortes d’écrits que l’ACLJ a mis en page et diffusés. Voilà un projet en cours depuis déjà cinq ans. Ce projet est un exemple parmi tant d’autres partagés par l’ACLJ avec des collaborateurs qui mènent une vraie croisade dans leur pays pour offrir à leurs jeunes l‘opportunité de s’investir dans une écriture de qualité afin que cet effort leur serve de tremplin vers une meilleure scolarité et vers une formation professionnelle à la hauteur de leurs ambitions. C’est ce que vous pourrez lire dans ce bulletin. Il sert aussi d’invitation à vous accompagner dans des projets d’écriture que nous pourrions partager avec vous.

En ce début d’année 2018 à nos portes, nous souhaitons à nos collaborateurs de longue date et à ceux à venir une année remplie de projets porteurs pour offrir à leurs jeunes l’opportunité d’améliorer la qualité de leur français, qu’elle soit leur langue maternelle ou seconde.

La gentillesse partout dans le monde

Kaélé ma ville en écriture

Que faire pour contrer l’émigration sauvage

Rappels sur le fonctionnement de l’ACLJ

2017

La journée de la gentillesse fut un moment fort opportun parmi nos collaborateurs de huit pays pour offrir à leurs jeunes l’opportunité de réfléchir sur l’importance de l’altruisme et de l’écoute de l’autre. Cette réflexion et de nombreux témoignages ont abouti à la création de productions illustrées de plusieurs centaines de jeunes participants ; une grande quantité de travail qu’il a fallu gérer pour mettre en page toutes les productions avant les fêtes de fin d’année. 

Nous vous présentons un nouveau collaborateur en République démocratique du Congo qui, grâce à son dynamisme et à sa persévérance, offre à ses jeunes une éducation et une pédagogie originales à découvrir.

La gentillesse, un mode de vie

Sensibilisation du monde politique

Un combat pour la survie en République démocratique du Congo

Une fondation modèle en Roumanie

Bientôt le temps des Fêtes

Nous avons lancé le projet « 15 octobre, Journée mondiale du lavage des mains », une semaine avant l’événement. La réponse, de la part de plusieurs de nos collaborateurs africains, a été fulgurante. Il faut croire que l’hygiène est une préoccupation majeure dans leur région respective. Nous sommes ravis d’avoir ainsi contribué à soulever cette problématique et d’avoir initié des amorces de solutions pour déclencher des changements dans les mentalités au profit de la jeunesse tout en réalisant le principal objectif de l’ACLJ, qui est de promouvoir la qualité de la langue française auprès des jeunes, alors que de multiples productions écrites ont été réalisées dans le cadre de ce projet. En ce qui concerne le 13 novembre, Journée de la gentillesse, nous avons déjà des réponses positives quant à des productions issues de plusieurs pays. Nous attendons celles de vos propres jeunes !

L’hygiène pour la vie

Lancement au pied levé d’une campagne de sensibilisation

Assurer la pérennité

S’appuyer sur ce projet pour aider les jeunes à produire des textes de qualité

- Au Togo

- Au Sénégal, à Kaolack

- Au Sénégal, à Kédougou

- En Côte d’Ivoire

 La gentillesse, un mode de vie

 Comment faire partie des collaborateurs de l’ACLJ?

Nous vous présentons, ce mois-ci, des productions qui ont été réalisées par des jeunes de plusieurs pays, grâce à nos collaborateurs, autour des deux thèmes que sont la paix et la gentillesse. Ce sont des valeurs qui donnent aux jeunes un sens à leur vie, à plus forte raison si, nous-mêmes, en tant que parents, enseignants, et éducateurs, nous nous efforçons de les appliquer au quotidien. Nous vous invitons à partager ces productions dans le cadre de vos propres projets avec vos jeunes. Nous vous proposons de nous envoyer les productions de vos jeunes, et nous les mettrons en page pour les diffuser par la suite dans nos réseaux afin d’en faire profiter la communauté.

La gentillesse, un mode de vie

Journée de la gentillesse à inscrire dans le calendrier de l’Assemblée nationale du Québec

Le bulletin de septembre est un complément du précédent. Il vous propose une série de pistes motivantes pour vos élèves, pour vos enfants, ou pour vos jeunes adultes, afin qu’ils s’investissent dans la création littéraire, quel que soit leur niveau de français. L’ACLJ vous offre de recueillir leurs écrits accompagnés d’illustrations pour les mettre en valeur et pour les diffuser dans son réseau afin d’en faire profiter la communauté qu’elle dessert à la fois par le biais des réseaux sociaux, de son bulletin, de son site internet et de sa bibliothèque virtuelle alimentée par les projets partagés depuis près d’une quinzaine d’années.

Les accompagner pour qu’ils affirment leur personnalité

Une approche non formelle à l’écoute des jeunes

Une approche tous azimuts

Faire comprendre le sens et la valeur de l’écrit à cinq ans

Partager des activités multi-âges

Des projets altruistes

Exploitation des circonstances pour la réflexion et la diffusion

 La rentrée scolaire est toute proche dans plusieurs pays. Nous consacrons notre bulletin aux projets partagés avec un grand nombre d’entre vous et qui ont eu une large audience ces dernières années dans plusieurs pays. Nous serions ravis d’étendre encore davantage ce partage de projets avec vous. Ils nous permettront ainsi, d’année en année, d’enrichir la bibliothèque virtuelle de l’ACLJ mise à la disposition de tous.

 

10e édition du Festival francophone de la poésie des jeunes

Les journées internationales, un outil de motivation

- Journée internationale de la paix, le 20 septembre

- Journée internationale de la gentillesse, le 13 novembre

- Journée internationale des droits de l’enfance, le 20 novembre

- Journée internationale de la tolérance, le 12 décembre

- Journée internationale de l’enfant africain, le 16 juin

L’initiative des projets vous appartient

Stimuler des jeunes qui ont des difficultés à apprendre

L’écologie, la réflexion, l'action, la rédaction

Quelques conseils

Nous consacrons notre bulletin à plusieurs projets d’Habiba Nedjar, professeur de français dans une école primaire de Constantine, en Algérie, qu’elle a partagés avec l’ACLJ. Comme Sophie Fitamant que nous vous présentions le mois dernier, Habiba a saisi, tout en respectant les exigences du programme scolaire, l’importance d’une pédagogie non formelle qui offre aux enfants sous sa responsabilité, un environnement ludique, ouvert sur le monde et riche en réflexions sur des valeurs universelles tout en accordant beaucoup d’importance à la qualité de la langue française comme langue seconde.


Ténacité, respect, ouverture sur le monde
- L'environnement préoccupe ces jeunes Algériens
- Réflexion sur la Paix en Algérie et dans le monde
- Contes à l’école Dar Ennadjah
- Composition de poèmes
- Messages de paix
- Messages de gentillesse
- Reportages sur l’aéroport de Constantine - Mohamed Boudiaf
Journée internationale de l’enfant africain

L’ACLJ soutient et partage de nombreux projets d’écriture qui sont l’initiative de personnes entreprenantes, proches des réalités concrètes qu’elles vivent localement avec leurs jeunes. Nous consacrons notre bulletin, à titre d’exemple, à plusieurs projets de Sophie Fitamant qui a saisi l’importance d’une pédagogie non formelle, après l’école, dans un petit village de France et qui offre aux enfants dont elle a la charge, un environnement ludique, ouvert sur le monde et riche en réflexions sur des valeurs universelles tout en accordant beaucoup d’importance à la qualité de la langue française.

Discrétion, efficacité, ouverture sur le monde

Une approche réaliste

Exploitation de thématiques diverses et parfois surprenantes

- J'aime ma famille

- Des enfants qui réfléchissent sur leurs droits et sur leurs devoirs

- Contes des enfants pour une journée spéciale

- Histoires de galette

- Hommage aux Poilus

- Le bonheur

- Le quotidien des « NAP"

Des projets en marche

Rôle d’accompagnement et de diffusion de l’ACLJ

Journée international de l’enfant africain

L’ACLJ a initié, en 2007, le Festival francophone de la poésie des jeunes en offrant aux participants une plateforme sur son site internet pour exposer les affiches des poèmes de chaque jeune participant partout dans le monde. De nombreux collaborateurs et organismes ont saisi cette opportunité pour organiser leur propre Festival local dont plusieurs d’entre eux ont élargi leur audience d’année en année pour devenir des événements majeurs. C’est le cas des deux festivals en particulier dont nous vous parlons dans ce bulletin.

Nous vous présentons aussi, ce mois-ci, Gbane Karams Sydney, fondateur et animateur de la bibliothèque sociale, Le Romandroom, à Abidjan en Côte d’Ivoire. Rappelons que la particularité de l’ACLJ est d’offrir aux jeunes la possibilité de s’engager dans le monde par le biais de l’écriture. C’est un vecteur qui prend toute son importance dans les projets partagés avec nos collaborateurs.

L’ACLJ vous invite à poursuivre le parcours des réalisations et des projets menés au Sénégal avec des collaborateurs très impliqués. Nous voulons vous montrer comment, avec très peu de moyens, ces personnes parviennent, localement, à construire tout un environnement destiné au mieux-vivre de la jeunesse de leur région. Comment ? Grâce à une solidarité faisant rayonner une synergie qui s’étend au-delà de leurs frontières et à laquelle l’ACLJ tente de contribuer au mieux de ses compétences et de ses capacités. Tidiane Diouf, à Kaolack, une ville située à 150 km de Dakar au Sénégal, partage ces valeurs et cette approche avec les jeunes dont il a la charge.

SOS Les enfants de la rue de Kaolack

Le phénomène des enfants de la rue qui s’avère un enjeu social majeur à Kaolack. SOS Les enfants de la rue de Kaolack tente de promouvoir la lutte contre ce phénomène,  d’améliorer les conditions de vie et le bien-être des talibés, des enfants de la rue et des familles démunies en s’appuyant sur la recherche–action et sur des principes d’auto-développement en termes d’hygiène, de santé, d’éducation, de formation et d’environnement.

Besoin de lumière

Vingt-cinq lampes solaires individuelles ont pu être fabriquées localement. L’objectif de la distribution de ces lampes est de répondre au besoin des jeunes de pouvoir parfaire leurs études après la tombée du jour et d’en former pour la fabrication de ces lampes localement.

Festival francophone de la poésie des jeunes à Kaolack

Génies en herbe

Tidiane Diouf à Kaolack et Adama Diaby à Kédougou: même combat

Actions et projets d’Adama Diaby dans le bulletin de mars.

 

Le bulletin de mars vous propose un parcours des réalisations et des projets menés au Sénégal avec des collaborateurs très impliqués. Nous voulons vous montrer comment, avec très peu de moyens, ces personnes parviennent, localement, à construire tout un environnement destiné au mieux-vivre de la jeunesse de leur région. Comment ? Grâce à une solidarité faisant rayonner une synergie qui s’étend au-delà de leurs frontières et à laquelle l’ACLJ tente de contribuer au mieux de ses compétences et de ses capacités.

Dakar, Kaolack, Kédougou

- Kédougou Adama Diaby nous montre que, malgré les difficultés de la vie quotidienne, les enfants de Kédougou, région pauvre du Sénégal, ont une vie riche et un plaisir de vivre incroyable. Son projet, avec la construction du Village des Arts et du Développement Durable: offrir aux jeunes un lieu de ressourcement et d'échange international.

- Kaolack Le mois prochain, nous vous ferons part des collaborations que nous avons eues avec Tidiane Diouf, président de SOS enfants de la rue de Kaolack.

 

L’ACLJ vous offre dans son bulletin de février, mois de la Saint-Valentin, un éventail de la richesse poétique véhiculée par les jeunes qui sont accompagnés dans leur démarche par nos collaborateurs dans de nombreux pays. Vous pourrez découvrir ce qu’écrivent nos jeunes avec une grande lucidité sur leur vision du monde. Ils vous feront pénétrer dans leur propre monde: leurs plaisirs de la vie, leurs joies, leurs peines et leurs angoisses, et, surtout, leur désir de changement pour un avenir responsable.

La poésie: un levier pour affirmer ses valeurs et ses choix de vie
- Lutte pour la vie
- Révolte contre la misère
- Recherche d’un pays sécuritaire
- Recherche de la paix
- Motiver pour qu’un changement s’opère
- Revendication du droit d’exister en tant que personne.
- Revendication légitime d’une scolarisation adéquate
- L’amitié, moteur puissant de construction de leur personnalité
- Plaisir de vivre, bonheur, tendresse, amour, fierté les animent aussi.
- Une invitation
- Qu’est ce que le Festival francophone de la poésie des jeunes
Un accompagnement jusqu’à la reconnaissance ultime de l’effort

 

2016 fut, pour l’ACLJ, une cuvée de réalisations, partagées avec de nombreux collaborateurs, des plus productives, venant d’une vingtaine de pays, sous forme de magnifiques témoignages à la recherche de la paix, de l’altruisme, de la compassion, de l’accueil des nouveaux arrivants, du développement durable. En cette nouvelle année 2017, l’ACLJ souhaite une large contribution d’un plus grand nombre d’entre vous pour élargir cette synergie qui anime nos collaborateurs afin de continuer à alimenter cette immense banque de productions multi culturelles à votre disposition.

À toutes et à tous nous souhaitons la réalisation de vos projets pour 2017.

  •  KIE Junior, un premier journal pour lire, réfléchir, agir
  • Des sénégalais proactfis
  • Sur le chemin du développement durable
  • L’après « Printemps arabe » en Tunisie
  • Reconnaître l’identité, la culture, la langue d’origine des jeunes
  • Les enfants vivent en famille et ils ont des droits
  • Des adolescents de plusieurs pays recherchent la paix, la compassion, la tolérance

 

Partagez

votresite.ca : Tout pour faire un site à succès.
Free counters!

Ancien logo de L'Association pour la création littéraire chez les jeunes (ACLJ).Ancien logo de L'Association pour la création littéraire chez les jeunes (ACLJ).

© 2015. Association pour la création littéraire chez les jeunes. Tous droits réservés.

Politique d'utilisation des cookies

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur.

Acceptez-vous l'utilisation des cookies ?